13/02/2009

Lettre ouverte de l'URBSFA

Mesdames, Messieurs les Présidents,
Mesdames, Messieurs les Secrétaires Généraux,
Mesdames, Messieurs les Dirigeants de clubs,
Mesdames, Messieurs les Membres de l'URBSFA,

L'URBSFA, confrontée à des incidents à caractère récurant mettant en cause l’image du football, vous adresse un appel solennel vous invitant au RESPECT mutuel et à la MODERATION dans vos prises de positions, réactions et conduites dans le cadre de la pratique de notre discipline sportive et des commentaires qu’elle génère.

Des évènements graves, dont les médias se font régulièrement l'écho, discréditent non seulement les auteurs de faits répréhensibles mais l’ensemble de tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, participent au bon déroulement de la pratique footballistique.

Si la critique, la liberté d’expression et d’opinion ne peuvent être jugulées, il n’en demeure pas moins que l'abus de ces droits doit être réprimé et lourdement sanctionné.

Les libertés qui nous sont reconnues ne peuvent pas servir de truchement par lequel sont mis en cause la dignité, l’honnêteté et l’intégrité, physique ou morale, de qui que ce soit, investi de quelle que fonction que ce soit.

Nous en appelons à votre sens des responsabilités pour que tous ceux qui aiment, pratiquent et vivent le football avec passion aient le sentiment d’appartenir à un mouvement social unique au monde.

Faites, en toute occasion, preuve de modération dans vos propos parce que le monde est à votre écoute.
Respectez-vous les uns les autres, sur les plans moral ou physique, parce que le monde entier vous regarde.
Témoignez de respect mutuel parce que votre exemple est la base de l’éducation des futurs amoureux du football.

Le football se pratique grâce aux supporters, aux joueurs, aux techniciens, aux dirigeants et aussi aux arbitres.

L’ébranlement du crédit de l’une ou l’autre de ses composantes ébranle tout l’édifice. Soyons donc responsables, adultes, solidaires et respectueux les uns des autres.

Tout le monde commet des erreurs. Un arbitre doit prendre des décisions en une fraction de seconde, et ce, uniquement sur la base de sa propre perception ou de celle de ses assistants. Les images et autres aides techniques n'ont en effet toujours pas été acceptées par la FIFA.

Il est bien sûr aisé de critiquer certaines décisions arbitrales après avoir analysé des images au ralenti selon divers angles, mais il s'agit d'un combat inégal qui est perdu d'avance pour nos arbitres.

L’URBSFA n’entend pas tolérer plus longtemps les agressions de tous ordres qui sont devenues notre lot quotidien.

Elle veillera à sanctionner de manière rigoureuse et exemplaire toutes les dérives.

RESPECT et MODERATION doivent être les clés de voûte d’un football pour tous.

François De Keersmaecker Jean-Marie Philips
Président de l'URBSFA Directeur général de l'URBSFA

14:43 Écrit par usb61 dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.